Chargé
de mission :

Alain FOURNES
7, place du fer à cheval
31300 Toulouse
Tél. 06 75 02 22 29

alainfournes@gmail.com

 

Nos publications

artisan

Artisanat

La CPRIA (Commission Paritaire Régionale Interprofessionnelle de l’Artisanat)
En 2001 un accord national a été signé entre l’UPA (Union Professionnelle de l’Artisanat) et les organisations syndicales représentatives (CGT, CFDT, CFE/CGC, CFTC, FO) pour favoriser le « dialogue social » dans ces secteurs d’activité, contre la volonté du MEDEF et de la CGPME.
Cet accord national à entraîné la création de Commissions Paritaires Régionales, les CPRIA.
La CPRIA Midi-Pyrénées a vu le jour en février 2011.
L’objectif de la CGT au sein de ces commissions est de porter la revendication des mêmes droits pour tous, les salariés des secteurs de l’artisanat se retrouvant isolés face à leur patron, subissent les plus mauvaises conditions de travail, et ils sont les plus nombreux à venir pousser la porte de nos UL pour que la CGT les aide à régler les conflits avec leur employeur, conflits qui se termine généralement devant le Conseil des Prud’Hommes.
L’amélioration des conditions de vie et de travail dans l’artisanat passe également par la syndicalisation et l’organisation de ses salariés à la CGT.
L’artisanat  emploie plus de 2,5 millions de salariés (environ 120 mille en Midi-Py) représentant  plus de 250 métiers différents, généralement dans des entreprises de 4,5 ouvriers en moyenne. Ces métiers, pour la plupart dits nobles, n’ont eu de cesse d’être dévalorisés, rendant leur attractivité peu intéressante : bas salaires, non paiement des heures sup, non respect du code du travail, hygiène et sécurité défaillantes, peu de protection sociale, précarité… sont le lot quotidien des salariés de ce secteur, non délocalisable, indispensable à la vie de notre société, et directement lié à notre pouvoir d’achat.
L’amélioration des conditions de vie et de travail dans l’artisanat passe aussi par une autre répartition des richesses que nous produisons.
Les salariés de l’artisanat font partie des TPE (Très Petites Entreprises) et ils seront donc appelés à voter pour la première fois à des élections professionnelles qui vont servir à déterminer la représentativité syndicale.

C'est une opportunité pour toute la CGT d'aller à leur rencontre. Le Comité Régional CGT, en lien avec les UDs et ULs CGT, agit pour la syndicalisation de ce secteur.