Nos publications

colloque
Colloque organisé
en septembre 2007

forum d'albi
Forum organisé
en décembre 2007

Forum Cahors
Forum organisé
en juin 2009

 

Le collectif régional
«Travail - Santé - Protection Sociale»

Stress, violence, mal-être, suicide… L’actualité du monde du travail met chaque jour en lumière l’impact des risques psychosociaux sur la santé physique et mentale des travailleurs.
Tout cela intervient sur un fond de dégradation des conditions de travail et de vie, et nous interroge fondamentalement sur la place et le rôle du travail dans la société, sur la législation qui est loin d’être respectée partout et sur un monde du travail qui n’a pas tous les outils pour protéger sa santé.
Nous pensons que le travail devrait permettre de construire sa vie personnelle, celle de sa famille, de participer au développement de la société et de se protéger socialement des risques liés à toute vie humaine.

Le collectif régional s’inscrit dans cet objectif et impulse des initiatives visant à  dynamiser notre activité dans les territoires. Plusieurs axes de travail ont été définis:

Améliorer l’intervention CGT sur les questions de santé au travail dans les entreprises au travers notamment des CHSCT.
Nous voulons développer notre démarche dans l’entreprise à partir de la réflexion sur le « bien travailler », afin de repositionner de manière positive l’intervention des salariés.
Aussi, se pose avec intensité la mise en œuvre d’initiatives revendicatives portant la nécessaire connaissance et reconnaissance des situations de travail, avec pour objectif leur transformation pour une conquête du droit au « bien travailler ». Une démarche revendicative qui appelle à la rencontre du monde du travail afin d’écouter et entendre pour comprendre le travail « réel ».

La réforme des Services de Santé au Travail qui s’applique en 2012, modifie la gouvernance et les missions des services de santé interentreprises. Prendre toute notre place pour défendre les intérêts des salariés dans ces organismes est essentiel. Cela passe par une intervention offensive des administrateurs CGT, mais aussi par l’organisation dans la CGT des personnels et des médecins travaillant dans les Services de santé au travail.

Reconquérir la protection sociale qui est un acquis fondamental de notre système social.
Depuis sa création, la Sécurité Sociale subit les attaques du patronat qui voudrait récupérer la manne financière que les luttes lui ont arraché. Ce combat est toujours d’actualité…
Aujourd’hui, nous devons substituer au débat imposé par l’idéologie dominante sur la compétitivité et le coût du travail, un grand débat public sur l’efficacité sociale, la réponse aux besoins des populations, le bien travailler et le bien être des femmes et des hommes.
Dégager les financements pour maintenir et développer une protection sociale de haut niveau, revient à poser la question de la répartition et de l’utilisation des richesses créées par le travail.
Cette question doit se poser partout, et notamment là ou siègent nos Conseillers et administrateurs dans les organismes de protection sociale (CAF, CPAM, URSSAF, CARSAT…). Nous voulons donner plus de cohérence et mieux  coordonner leurs interventions.

La santé publique
Nous réaffirmons que la santé est notre bien le plus précieux, c’est pourquoi nous nous opposons à la privatisation et à la marchandisation du secteur de la santé publique.
La loi HPST, les ARS (Agences Régionales de Santé) sont le pilier de la réforme du système qui fait la part belle à  la recherche du profit maximum. Moins de démocratie, moins de solidarité et moins de service public sont les finalités de cette réforme régressive.
Dans notre région, de nombreuses luttes ont porté l’exigence du maintien et du développement du service public de santé et d’action sociale.
La santé est un bien commun et nous devons exiger le droit à la santé pour tous de la naissance à la mort…

Autre axe revendicatif majeur, celui de l’emploi des Travailleurs Salariés Handicapés.
Il s’agit bien là  de poser la revendication de véritables emplois pour ces salariés pour ne pas les cantonner à des sous emplois et créer des conditions de travail acceptables adaptées à leur handicap.
En Midi Pyrénées, c’est en 2001 qu’a été signée la première convention annuelle entre le comité régional et l’Agefiph. Elle est renouvelée depuis et fixe les objectifs d’actions qui portent sur la sensibilisation, l’information et la formation des élus, des IRP et des militants CGT aux questions relatives à l’emploi des personnes handicapées. Les militants doivent  être armés sur ces questions lors des négociations annuelles obligatoires ou des négociations collectives.
Il faut porter ces revendications au moment des luttes pour le maintien dans l’emploi, pour l’égalité au travail, contre toute forme de discrimination. Cela doit amener les élus à investir ce terrain de l’inaptitude et du handicap.

Les questions de protection sociale, de santé au travail, et de politique publique de santé sont manifestement liées par la nécessité de trouver des réponses collectives aux besoins des populations. Notre activité revendicative s’appuie sur les besoins des salariés et des populations, dans l’entreprise à partir des expositions aux risques, et dans la vie à partir des besoins en termes d’offre de soin. L’efficacité de notre démarche impose de porter dans les entreprises les problématiques de santé au travail en lien avec les enjeux de  santé publique.

Le collectif régional « Travail – Santé – Protection sociale » travaille à partir de nos repères revendicatifs confédéraux à une meilleure coordination et au développement de notre activité sur ces enjeux. Il  se veut un outil au service de l’activité de nos syndicats, de nos mandatés et de nos élus dans les territoires.